925

Le CNCS à Moulins fête les 30 ans de la compagnie du chorégraphe Angelin Preljocaj

Le CNCS à Moulins fête les 30 ans de la compagnie du chorégraphe Angelin Preljocaj

 

Le CNCS fêtera ses dix ans en 2016. Depuis le départ de cette belle aventure, le CNCS a vu le nombre de visiteurs augmenter chaque année et plus de 600 000 ont déja franchi les portes de ce musée pas comme les autres.

C'est l'exemple vivant que la culture ne doit pas être cantonnée à la région Parisienne et aux grandes métropoles.

A chaque nouvelle exposition, ils sont nombreux les parisiens et les lyonnais à prendre le train pour se plonger dans l'univers des artistes mis à l'honneur. Cette fois ci le musée a donné carte blanche à Angelin Preljocaj. 

Né en France en 1957, de parents albanais, Angelin Preljocaj débute des études de danse classique avant de se tourner vers la danse contemporaine auprès de Karin Waehner.  En 1980, il part pour New York afin de travailler avec Zena Rommett et Merce Cunningham, puis continue ses études en France auprès de la chorégraphe américaine Viola Farber et du français Quentin Rouillier.  Il rejoint ensuite Dominique Bagouet jusqu’à la création de sa propre compagnie en décembre 1984. Il a chorégraphié depuis 48 pièces, du solo aux grandes formes.  - (source : www.cncs.fr)

 On est transporté dans l'univers d'un des plus grand chorégraphes français.

Le CNCS a souhaité célébrer les 30 ans du Ballet Preljocaj par une exposition unique proposant une déambulation imaginée par Constance Guisset, parmi les ballets les plus emblématiques créés par le chorégraphe. Véritable fil conducteur entre ses différentes créations, les nombreuses collaborations artistiques avec des écrivains, dessinateurs, plasticiens, compositeurs et musiciens, couturiers ou vidéastes, serviront de fil rouge à l’exposition, à travers notamment :

la Haute Couture : Blanche Neige, costumes de Jean Paul Gaultier, Les Nuits, costumes d’Azzedine Alaïa, Parade et Le Parc, costumes d’Hervé Pierre…
les Arts Plastiques : Roméo et Juliette décors et costumes d’Enki Bilal, Parade, décors d’Aki Kuroda, Les 4 saisons..., scénographie de Fabrice Hyber, Siddharta, scénographie de Claude Lévêque, Les Nuits, scénographie de Constance Guisset…
la Musique : Helikopter (Sonntags Abschied) musique de Karlheinz Stockhausen, Les Nuits Natacha Atlas, Suivront mille ans de calme Laurent Garnier…

Le CNCS se veut un lieu pour les passionnés du costume mais accessible au grand public. On peut découvrir de manière approfondie l'oeuvre du chorégraphe ou juste choisir de déambuler dans les différentes salles, et se laisser porter par la scénographie et la musique qui baigne ces lieux.

Si vous ne connaissez-pas encore le CNCS, l'automne est un moment parfait pour partir à sa découverte.

L'Art réchauffe les âmes et les coeurs.