376

#Ici et demain : Et si l’agriculture de demain s'inventait en Auvergne...

#Ici et demain : Et si l’agriculture de demain s'inventait en Auvergne...

#Agriculture de demain

Pour faire face aux défis de demain : préservation des ressources et de la biodiversité, facilitation des échanges entre producteurs ET avec les consommateurs… l’agriculture doit se réinventer et s’approprier les outils connectés.

Quand le numérique révolutionne l’agriculture, cela donne une terre d’excellence plus connectée, plus collaborative : l’Auvergne.

Penser l’agriculture de demain dès aujourd’hui

Faire progresser l’agriculture passe nécessairement par l’implication active des différents acteurs : agriculteurs, acteurs de la recherche, de la formation et du développement, entreprises, startup, collectivités, mais aussi citoyens.

Pratiquer l’innovation ouverte et partagée pour une performance durable des exploitations agricoles, telle est l’ambition d’un territoire d’expérimentation créatif et connecté : la Limagne.

La Limagne, lieu d'invention des cultures de demain

C’est dans une approche collective et partenariale, pour faire progresser l’agriculture et le territoire de Limagne Val d’Allier que le L.I.T (Laboratoire d’Innovation Territoriale) Terres de Limagne a été crée.

Ce living-lab (ou laboratoire vivant)  a pour but d’expérimenter et d’inventer une nouvelle façon d’innover en agriculture pour faire du territoire de Limagne Val d’Allier une zone d’excellence agricole, tournée vers l’avenir.

De Brioude à Moulins, ce sont plus de 100 000 hectares de terres, 4000 agriculteurs qui cultivent du blé, du maïs, du colza, du tournesol… et c’est sur cet immense terrain de jeu que le laboratoire à ciel ouvert se développe depuis février 2016.

Au cœur d'un réseau d'innovation

À l’origine de ce projet : l'Inra, le pôle de compétitivité Céréales Vallée,  Limagrain et l’Irstea avec un objectif : mettre en commun les compétences de chacun afin de faire évoluer les exploitations agricoles.

Chacun des acteurs apportera son savoir-faire pour faire de ce projet une réussite et permettre à l’Auvergne de se positionner comme un territoire d’excellence agricole au sein de la nouvelle région et en France.

C’est une opportunité unique d’associer à long terme, sur ce territoire, les différents acteurs de la recherche, du développement et de la formation dans une démarche d’innovation participative au service du développement économique et de l’attractivité de l’Auvergne.

Les axes de travail porteront plus particulièrement sur la réduction de l’utilisation des produits phytosanitaires et sur une gestion améliorée de la qualité des sols, en revisitant notamment les pratiques culturales et le matériel associé.

Une approche collaborative et partenariale :

  • Les agriculteurs de Limagne Val d’Allier pourront améliorer leurs performances économiques, sociales et environnementales grâce à la mise en œuvre rapide de solutions innovantes ;
  • Les acteurs de la recherche développeront des connaissances nouvelles issues d’une approche multi-échelles allant de la parcelle au territoire et les mettront à l’épreuve dans les exploitations ;
  • Les acteurs de la formation et du développement disposeront d’un nouvel outil à vocation pédagogique et de démonstration ;
  • Les entreprises, notamment des start-up, pourront, grâce à l’expérimentation in situ, accélérer le développement d’innovations et l’accès à de nouveaux marchés ;
  • Enfin, le territoire de Limagne Val d’Allier bénéficiera d’un vecteur complémentaire d’attractivité et associera les citoyens aux enjeux de l’agriculture.

Au cœur de ce réseau, un dispositif unique en Europe a vu le jour : l’AgroTechnopôle, projet dédié à l’innovation en matière d’agroéquipements et d’agriculture numérique.

S’appuyant sur des structures de l’enseignement* et encouragé par le pôle de compétitivité ViaMeca et les partenaires industriels comme Michelin et Limagrain, c’est un véritable écosystème d’innovation qui prend forme dans le Nouveau Monde.

Doté d’un centre pour la recherche, d’une plateforme innovante sur les systèmes intelligents et performants et enfin d’un AgroCampus, l’AgroTechnoPôle se veut une preuve supplémentaire de la réussite du territoire en matière d’innovation agricole.

*(IRSTEA, Université Clermont Auvergne, Labo d’Excellence IMOB S3, Institut Pascal, LIMOS et VetAgroSup)