254

#Interview : Clément Posada

#Interview : Clément Posada

Responsable animation et communication au booster de startup Le Bivouac, Clément Posada est un des artisans de l'appel à projets "Agritech". Ce programme consiste à attirer des start-ups locales ou nationales autour de la thématique agricole. Les candidatures sont ouvertes jusqu'au 17 mars 2017 sur le site www.lebivouac.com, avant un séminaire de sélection les 29 et 30 mars. 5 start-ups devraient être intégrées d'ici l'été au Bivouac. "Agritech" rassemble de nombreux partenaires, de Limagrain et Michelin à l'ARDTA et Céréales Vallées, en passant par des acteurs du numérique comme Sigfox, Orange ou Exotic Systems.

 

Comment l'appel à projets Agritech préfigure-t-il l'agriculture de demain ?

On est convaincus de la pertinence d'un modèle d'innovation partagée entre les besoins des groupes et les savoir-faire des petites équipes, avec des idées nouvelles. Cet appel à projets préfigure une manière de travailler qui sous-tend nos actions: mise en relation, partage d'expertise et de savoir-faire entre les personnes qui portent des projets innovants (nouvelles approches de travail, de consommation, de relationnel ou de technologie) et des acteurs établis (grands groupes, monde académique). Dans nos appels à projets - mobilité hier, agriculture aujourd'hui - on essaye de rapprocher plusieurs mondes. On est des facilitateurs de relations et des tiers de confiance.

 

Quel est l'écosystème auvergnat pour ce type d'innovation agricole ?

L'Auvergne bénéficie d'une double configuration avec la Limagne au nord (plaine, cultures de grandes taille) et la moyenne montagne au sud, avec ses problématiques propres. Son écosystème propose une vraie dynamique de partenaires en chaîne: acteurs académiques surtout, de la recherche (INRA, IRSTEA), facilitateurs de transfers de compétences (Céréales Vallée, Viaméca pour la robotique agricole), et acteurs terrain (Limagrain bien sûr, mais aussi le Crédit Agricole, Michelin ... jusqu'à des acteurs plus récents comme Exotic Systems).

Surtout, le projet LIT (Laboratoire d'Innovation Territoriale) de Limagrain est une plus value énorme. Ce laboratoire, demain, a pour objectif d'être déployé dans d'autres zones en France, mais ici ce sera une opération pilote. Elle apportera un avantage indéniable dans l'expérimentation pour développer in vivo. D'ailleurs, les agriculteurs seront impliqués dans notre appel à projets via le LIT, qui permet de les associer de très près aux expérimentations sur le terrain. Il sera bien sûr indépendant, mais on espère que Limagrain - partenaire de l'appel à projets Agritech - pourra nous en faciliter l'accès.

 

Vous aimerez aussi