241

#Interview : Lila Forcade

#Interview : Lila Forcade

Lila Forcade: "La musique peut vraiment aider le développement des enfants en difficulté"


Tous les amateurs de musique connaissent l'Orchestre d'Auvergne: en résidence à l'Opéra-Théâtre de Clermont, il est composé de 21 musiciens professionnels et de 9 administratifs dont Lila Forcade, sa Déléguée Générale qui assure la fonction de directrice. Son ambition: démontrer que la musique est bénéfique à tous. Son action: porter les oeuvres classiques auprès de tous les publics, urbains, ruraux, favorisés ou non, de 7 (mois) à 77 ans et plus !



L'Orchestre d'Auvergne a la passion de la "musique pour tous". Comment cela se concrétise-t-il ?


Une de nos  principales tutelles étant la Région Auvergne-Rhône-Alpes, nous avons une mission de diffusion et de présence musicale. Cela veut dire que la ruralité est importante. Concrètement, l'Orchestre d'Auvergne se déploie partout, il peut jouer dans des endroits reculés, des petites salles avec peu de monde, même pas forcément adaptées à la musique classique. Mais nous sommes également très soutenus par la Ville et la Métropole, ce qui implique une forte présence sur Clermont. Ainsi, nous menons une initiative citoyenne et non-lucrative avec un "Orchestre Autrement" et en proposant des concerts gratuits, des conférences en accès libre sur la musique, des initiations aux instruments ... le tout dans des quartiers difficiles, pour y apporter du bien-être.

Nous utilisons aussi le numérique. Par exemple, nous démarrons une expérience avec Anaïs Productions qui a mis au point un dispositif audio pour diffuser la musique dans des espaces non dédiés en zone rurale : des bars, des salles communales, ou même chez l'habitant ... ils vont filmer nos concerts à Clermont et les proposer en simultané ou en différé dans différents lieux en Auvergne. Cela montre qu'il n'y a pas seulement la problématique des quartiers, des gens de la ville. Il faut penser aux autres.

La musique ouverte, c'est aussi une transmission des savoirs ?

Oui, il y a beaucoup de pédagogie dans notre action. Nous travaillons étroitement avec l'Académie de Clermont, et sommes accompagnés par des conseillers musique en milieu scolaire. Nous montons avec eux des projets annuels où ils interviennent en amont, puis nous venons jouer auprès des scolaires. Cela passe par de la musique, mais aussi par des jeux interactifs et d'autres projets pédagogiques avec les écoles de l'agglomération. Les enfants préparent un spectacle annuel qu'on accompagne, pour lequel on organise les répétitions.

A la rentrée 2017, nous participerons avec la ville et le CRR [Conservatoire à Rayonnement Régional] à la création de l'orchestre Demos, qui est piloté par la Philharmonie de Paris. C'est un orchestre pour les enfants des quartiers prioritaires, un projet sur 3 ans. L’orchestre et le conservatoire donneront des cours (alliant leurs professeurs et nos musiciens) à des enfants qui ne connaissent pas la musique, 2 fois par semaine pendant 3 ans. Ils recevront un instrument, qu'ils pourront garder au bout de cette période s’ils le souhaitent. Cela concernera 105 enfants suivis par les services sociaux de la ville. Ce projet est encore un exemple des bénéfices de la musique pour des enfants en difficulté. Cela les aide à leur redonner un projet, à les distraire, ça leur apprend la discipline de travail, la régularité, la concentration .... bref, ça peut vraiment les encourager dans leur développement pour l'avenir. L’orchestre est engagé sur ces valeurs.


Propos recueillis et mis en forme par Damien Caillard - www.inlocal.fr

Crédit photo : Jean-Baptiste Millot
 

Vous aimerez aussi