147

#Intro : L'agriculture de demain

#Intro : L'agriculture de demain

Nourrir 9 milliards d'êtres humains en 2050 est un des plus grands défis posés à notre planète. La logique productiviste du XXème siècle atteint ses limites, et nous sommes à la croisée des chemins: avec moins de terres cultivables, davantage d'aléas climatiques, mais en même temps de nouvelles technologies comme les objets connectés ou la robotique, les enjeux et ressources permettent d'imaginer un modèle agricole très différent de celui de nos parents. En Auvergne, c'est une véritable opportunité à saisir pour inventer l'agriculture de demain. La diversité des terroirs - de la riche Limagne aux espaces semi-montagneux -, la présence d'un grand acteur international aux côté d'un pôle de compétitivité céréalier, mais aussi la tradition en élevage ou en produits laitiers sont des atouts à combiner pour saisir cette chance: inventer l'agriculture de demain.

Nous vous proposons ainsi plusieurs éclairages sur ce thème, autour de points de vue d'acteurs terrain et de focus sur des initiatives originales sélectionnés par Auvergne Nouveau Monde. Ainsi, le projet de Laboratoire d'Innovation Territoriale (LIT) de Limagrain a pour but de booster l'expérimentation entre partenaires d'innovation. Une approche transversale et ouverte qui caractérise l'écosystème auvergnat, selon Véronique Coxam de l'INRA, et qui est concrétisée par l'émergence de nombreuses start-up autour de l'agriculture. C'est dans ce cadre que le Bivouac, booster de start-ups, a lancé son appel à projets Agritech. Une démarche décrite par Clément Posada, responsable animation et communication.

En même temps, de nombreuses initiatives "douces" et durables voient le jour, comme celle de la coopérative Sicarappam qui regroupe une cinquantaine de cueilleurs de plantes médicinales et arômatiques ... ce qui n'empêche pas non plus l'innovation, avec la capsule à tisane pour cafetière Nespresso développée par Diffussence. Miser sur la qualité est d'ailleurs le fer de lance de Luc Mary, directeur de la coopérative Sicaba et initiateur des Labels Rouges bovins en France.

Quel rôle pour les acteurs institutionnels dans ce nouvel écosystème ? Ils peuvent amorcer des initiatives pour créer une dynamique: c'est ainsi le projet piloté par Régis Nivet au Conseil Régional, qui vise à orienter la restauration des lycées autour des circuits courts. Dans le domaine de la prévention santé, le rôle de la Région était fondamental comme le souligne Philippe Laurent. Mais les acteurs institutionnels peuvent aussi coordonner des acteurs en filière pour protéger et prélever durablement une ressource, exemple avec l'action collective autour de la gentiane portée par Jean-Jacques Vermeersch.

Innovation, partenariats, durabilité, voici comment l'agriculture de demain est inventée en Auvergne.

par Damien Caillard