223

#Intro : Pratiques collaboratives

#Intro : Pratiques collaboratives

Les pratiques collaboratives incluent et dépassent l’économie du même nom. On parle beaucoup de cette dernière, basée sur l’emploi optimisé de ressources disponibles (outils, voitures, logements … ) à l’aide de plateformes numériques. Il arrive que cette nouvelle forme d’économie soit trop disruptive pour des organisations classiques. Mais, quel que soit son impact, elle a le mérite de mettre en lumières ces pratiques collaboratives: ouverture, confiance, transversalité. Et une forme de curiosité, d’un intérêt marqué pour ne pas rester entre soi et d’aller coopérer avec des acteurs différents. Poussées par la révolution internet, les pratiques collaboratives favorisent les organisations en réseau, plus horizontales voire communautaires. On les trouve dans de plus en plus d’initiatives, des entreprises aux espaces de coworking, en passant par l’université et - bien sûr - les acteurs de l’innovation.

 

Comme pour les dossiers précédents, voici quelques points de vue d’acteurs du territoire auvergnat sur les enjeux induits par ces pratiques collaboratives pour les années à venir. Vous trouverez ainsi des retours d’expériences très locales, en zone rurale ou urbaine comme le Parcc Oasis à Clermont, le Garage Associatif à Chomelix (Haute-Loire), ou la Cocotte Numérique à Murat (Cantal). Plusieurs acteurs de ces initiatives misent ainsi sur la diversité et l’échange entre métiers différents, comme Adélaïde Albouy-Kissi du Lab’ du Pensio au Puy, ou Marie Carreaud de la Maison des Compétences à Aurillac … une logique plus économique que l’on retrouve aussi dans le projet BoxBois dans l’Allier. Un autre type de retour est proposé par les tenants d’une approche territoriale, ou comment le collaboratif redynamise des espaces en déshérence. Exemple à Thiers avec le plan Zéro Chômeurs, ou à travers les nombreuses initiatives du CRESS Auvergne décrites par Jean-Claude Lahaye. Enfin, des acteurs économiques plus structurants au niveau de l’Auvergne, tels que Benoît Membré du Bivouac ou Valérie Mazza de Limagrain, décrivent l’importance de l’action collaborative dans le fonctionnement de leurs structures.

 

La pratique collaborative associe tous les acteurs et parties prenantes d’un projet, au même niveau. Les initiatives qui en découlent en sont naturellement plus pertinentes, plus pérennes et plus impactantes.

 

Par Damien Caillard - www.inlocal.fr