1030

Le LIMOS, un pilier de l'innovation

Le LIMOS, un pilier de l'innovation

Parmi les participants au 1er Workshop d’information & de sensibilisation autour de la dématérialisation, de l’identité et de la confiance numérique, qui s'est déroulé au Cézeaux les 4 et 5 décembre derniers, se trouvait le LIMOS. Laboratoire Informatique, modélisation et optimisation des systèmes, créé en 1995 et associé au CNRS en 2000, il est régionalement très ancré et engagé dans de nombreuses collaborations internationales.

Un des points clés du laboratoire est de veiller à l'équilibre entre théorie et application pratique. C'est pourquoi il a établi des liens très fort avec le tissu industriel régional. « Nous sommes l'un des membres fondateurs du cluster d'excellence Auvergne TIC », souligne son directeur Farouk Toumani. Co-animateur du cluster, le LIMOS est en effet un pilier de l'innovation régionale.

Outre une chaire d'excellence régionale et une chaire industrielle (voir notre article sur Pascal Lafourcade), le LIMOS participe à différents programmes de soutien à l’Innovation avec des entreprises auvergnates comme Numtech, Véodis 3D, Agaetis, Exotic system… Il collabore également avec les services R&D (recherche et développement) de plusieurs entreprises telles qu'Almerys, Michelin dans le domaine de la gestion de la chaîne logistique ou Yansys, spécialisée dans le domaine des logiciels médicaux.

Avec l'ISIMA (Institut d'informatique, de modélisation et des applications), le LIMOS est un véritable incubateur de start-up STIC.

« Allegorithmic, Symeos, Openium, Effidence, Ubicusine, Logolexie, Catopsys, toutes ces entreprises, portés par de jeunes diplômés, développent des travaux innovants issus ou liés à la recherche. Aux niveaux régional et national, nous participons aux Pôles de compétitivité ViaMéca ou Elastopôle… »

Le laboratoire compte 83 enseignants permanents, 81 doctorants ainsi qu'une équipe de personnel technico-administratif. Il s’appuie sur un dispositif de formation très riche qui rassemble quelque 2000 étudiants sur les différentes composantes des Universités (UFR, écoles et IUT) auxquels il ouvre une fenêtre sur le monde – un rayonnement international dont il a fait une priorité. « Nous avons des partenariats de Formation/Recherche stratégiques avec la CHINE, des partenariats historiques avec des laboratoires de recherches au Québec, Canada, Brésil, une coopération ancienne avec l'Australie ainsi qu'une action en Afrique (Algérie, Tunisie, Afrique Noire). »

Pour ce qui est du Workshop auquel il a participé, Farouk Toumani salue l'intérêt d'associer les milieux de la recherche et de l'industrie. « A partir de problèmes concrets nous pouvons ouvrir des pistes de recherches nouvelles. Le lien n'est pas toujours très facile à établir en France mais il est très intéressant car l'apport est réciproque ! » A suivre !

Signé : Corinne Pradier

Vous aimerez aussi