1146

Maison de santé, un projet intercommunal pour améliorer l'offre de soins en milieu rural

Maison de santé, un projet intercommunal pour améliorer l'offre de soins en milieu rural

En Auvergne, la Communauté de communes du Pays de Sauxillanges a été une des premières à ouvrir une Maison de santé, en 2011. Un projet collectif remarquable tant par l'amélioration de l'offre de soins proposée, qui regroupe plusieurs disciplines médicales et paramédicales, que par la qualité du bâtiment réalisé.

« Il y a eu un véritable consensus des professionnels de santé autour de ce projet, initié par un médecin généraliste, par ailleurs urgentiste », raconte Karen Dupin, agent de développement de la Communauté de communes du Pays de Sauxillanges. Au Vernet-la-Varenne – commune située à 25 km d'Issoire et environ 50 km de Clermont-Ferrand –, les médecins, infirmières et dentiste déjà installés ont été motivés par cette perspective de voir s'améliorer leurs conditions de travail et d'accueil des patients.

« La communauté de communes a accepté de porter le projet et tout le monde a participé. Après réflexion, le conseil communautaire a pris en compte la nécessité de répondre aux besoins d'une population pour une part vieillissante. C'était le moment opportun pour consolider et attirer d'autres activités médicales. Comme ce type de projet était nouveau, nous avons mis une année pour trouver des partenaires financiers. Une fois obtenu le Contrat Auvergne + (de la Région), nous avons décroché d'autres aides, du Département, de l'Europe, de l'État. Nous avons également répondu à l'appel à projet lancé par l'ADEME. »

Car pour veiller à une cohérence de soin global, il a été décidé de réaliser une construction répondant aux normes BBC (Bâtiment Basse Consommation) et au-delà des seules performances énergétiques, de mettre l'accent sur la qualité sanitaire avec l'utilisation de matériaux non toxiques, permettant la gestion de pollution de l'air, de l'eau et ainsi de garder des conditions d'hygiène satisfaisantes. « Lauréat du concours de l'ADEME pour la maîtrise de l'énergie, le bâtiment a été instrumentalisé par cette dernière afin de “voir comment il vit”. » Des relevés réguliers permettent ainsi une analyse des consommations des principaux postes de dépenses (chauffage, électricité, eau).

« Parallèlement, l'équipe soignante a monté un projet de soin axé sur la prévention et le maintien des personnes âgées à domicile. »

Labellisée Maison de santé par l'ARS (Agence Régionale de Santé), la structure dispose de bureaux médicaux, à disposition des médecins (2), infirmières (2)
et dentistes (2) organisés autour d'une salle d'attente. Une pièce supplémentaire est réservée aux consultations ponctuelles : podologue, diététicienne, psychologue et, qui sait, peut-être bientôt un ou une kinésithérapeute !

« D'autres pistes sont en cours. Nous pourrions ouvrir à des sages-femmes ou des spécialistes détachés… Pour l'heure, nous avons un logement dans ce bâtiment qui reçoit des internes car l'un des deux médecins, est maître de stage à la Faculté de Médecine de Clermont. » Une expérience qui devrait faciliter la sensibilisation des soignants de demain aux opportunités du monde rural. Le Nouveau Monde va bien.

Signe : Corinne Pradier

Vous aimerez aussi