2210

Les métiers de l'eau, un Bac Pro unique en Auvergne

Les métiers de l'eau, un Bac Pro unique en Auvergne

Pour la première fois cette année, des étudiants du lycée des métiers de l’eau de Mauriac (15) passeront un baccalauréat professionnel Procédés de la Chimie, de l’Eau et des Papiers Cartons. Une formation de niveau IV, unique en Auvergne, qui ouvre de belles perspectives d'emplois dans trois grands domaines de procédés, en France, en Europe, ainsi que dans les pays du Tiers-Monde.

Aujourd'hui, les métiers de l’eau représentent un tiers des emplois de l’environnement proposés en France, les métiers des industries papetières emploient 60 000 salariés, dont 2/3 seront à remplacer dans les 10 prochaines années, le domaine de la chimie occupe 200 000 personnes, et embauche 10 000 personnes par an.

« Nous avons 9 nouveaux inscrits cette année », précise Nathalie Cafferini, chef de travaux au sein de l'établissement cantalien. Notre travail est de former et prémunir nos élèves de l'échec, de faire en sorte que tous ressortent avec un diplôme. Le bac professionnel permet, à l’issue de la classe de première de valider un BEP (certification intermédiaire), et nous souhaitons que nombre d'entre eux poursuivent leur cursus jusqu'au BTS. »

La formation comprend 22 semaines de stages ainsi que des dispositifs pédagogiques spécifiques des bac professionnels ; des cours d'enseignements généraux adaptés à l'enseignement professionnel et par conséquent liés aux spécialités enseignées. « En anglais, par exemple, les élèves travaillent sur des modes opératoires; en maths sur des calculs de débit ou des formules de flux ; en français sur la rédaction de lettres de motivation… Nous pratiquons un accompagnement personnalisé et consacrons du temps pour asseoir les connaissances, pour sécuriser les parcours et pour orienter positivement. »

Pour les futurs candidats au travail, la mobilité géographique est une des clés de la réussite. « Trois types d'entreprises sont susceptibles de les recruter : celles qui œuvrent dans la production d'eau potable, dans l’épuration d’eaux domestiques ou industrielles ; les industries de la chimie au sens large (cosmétologie, pharmaceutique, agroalimentaire, chimie verte…) Des entreprises auvergnates ont déjà accueillis nos élèves, comme Plastic Omnium, Sacatec, Auriplast, Lyocentre, Biovitis, Michelin, Chibret… ; concernant les industries papetières beaucoup de nos stagiaires se sont dirigés vers les bassins de Thiers, Ambert, Condat… »

Chaque année, les élèves participent à promouvoir leur formation en animant des stages d'immersion à destination des collégiens ou des élèves en secondes générales, candidat à la réorientation, un exercice en soi « avec avantages réciproques ».

Des projets d’ouverture sont mis en œuvre dans l’établissement : « Cette année, nous allons activer notre partenariat avec le Burkina Faso pour des étudiants en BTS et Bac Pro. » Poursuivant dans cet esprit, « nous souhaitons étendre le dispositif “cordées de la réussite ” avec nos bacheliers en engageant un partenariat avec Polytech Clermont-Ferrand. »

Dès qu'il s'agit d'ouvrir les possibles, le Nouveau Monde a de la ressource ! www.lyc-mauriac.ac-clermont.fr

Signé : Corinne Pradier

Vous aimerez aussi