1306

Monbento, une boîte à trésor

Monbento, une boîte à trésor

Pour gagner, il faut oser. C'est ce qu'a fait ce jeune couple originaire d'Auvergne. En 2009, Émilie Creuzieux et son compagnon Fabien Marret créent la société Monbento, spécialisée dans les arts de la table nomade.

« J'ai suivi mes études de kiné à Paris. C'est là que j'ai rencontré mon conjoint, designer. Nous sommes revenus dans notre région et deux ans après, alors qu'il travaillait sur un concept de restaurant fast-food bio et utilisait le packaging traditionnel japonais (le bento) nous avons eu l'idée de créer notre propre marque. » Depuis, leur société n'a cessé de progresser (en 2012, 1 M€ de CA, + de 200 % de croissance).

« Le fait d'être installé à Clermont-Ferrand a été un avantage. Dans une ville à taille humaine, les choses vont plus vite. Le bouche-à-oreille fonctionne, notamment lorsqu'il s'agit de s'entourer de personnes qualifiées. »

Forte de son succès, très vite leur société d'importation et de revente de bento japonais s'oriente vers la création de boîtes bento revisitées et d'une multitude d'accessoires ergonomiques et esthétiquement raffinés. « Notre développement international s'est d'abord effectué par le Net. Ce qui est très facile où que l'on soit. Aujourd'hui, nous avons développé un réseau de distribution en BtoB (commerce interentreprises) qui représente 80% de notre chiffre d’affaires. Cette année nous allons lancer une gamme destinée au transport des liquides – bol à soupe, tumbler… –, une application mobile qui sera bientôt disponible sur IOS et Androïd ainsi qu'une nouvelle fonctionnalité pour notre site internet : le bento MB personnalisable ! » Et lorsqu'ils veulent décompresser, ils emportent leur bento à deux pas. Les volcans du Nouveau Monde valent bien un Fuji Yama !

www.monbento.com

Texte : Corinne Pradier