1105

Les pendules à l'heure des nouveaux rythmes scolaires

Les pendules à l'heure des nouveaux rythmes scolaires

Quand la réforme des rythmes scolaires est arrivée, dans les 9 écoles maternelles et élémentaires de Cournon d’Auvergne « tout le monde était partant ». Car, dans cette ville voisine de Clermont, l'expérimentation est une tradition. Ainsi, depuis 2008, une commission extra-municipale a constitué un groupe de travail afin de réfléchir au rythme de l'enfant. Agir, sans précipitation et en concertation.

Pour la deuxième année, les écoles maternelles et élémentaires de Cournon d’Auvergne fonctionnent avec de nouveaux rythmes scolaires : fin des cours à 15h30 en semaine et cours le mercredi matin. Avec 70 à 80 % des élèves inscrits aux activités éducatives – soit plus de 1 300 élèves scolarisés sur 1700 à 1800 –, la réforme est en bonne marche !

« Malgré les premiers doutes et une inquiétude légitime, la réforme a été lancée dans de bonnes conditions », souligne Fabienne Loiseau, adjointe au maire, chargée du scolaire et périscolaire. « Chacun a pris part à l'aventure et fait sien le projet : enseignants, parents, enfants, personnels municipaux… La commune a une volonté collaborative. À Cournon, grâce à la participation de tous, nous n'avons jamais eu de souci d'organisation, ni de sécurité. Les partenariats sont établis de longue date, ils sont le fruit d’une politique municipale axée fortement sur l’éducation : les transports scolaires sont gratuits ; nous avons un cinéma municipal, un conservatoire municipal de musique, de l’aide aux devoirs … »

En juin dernier, la communauté éducative communale a planché afin de dresser un premier bilan. « Nous avions été trop ambitieux pour les petits. Ils ont besoin de tranquillité, de ne pas être ballottés. Pour être en phase avec leur âge, nous avons adapté les activités. »

Ici, l'emploi du temps est élaboré de façon concertée. Directeur, enseignants, parents, élus, tous doivent œuvrer pour trouver un consensus.

« Nous travaillons sur des choses très concrètes selon les retours qui nous sont faits. Le mercredi par exemple nous avons prévu dès la mise en place des nouveaux rythmes, que les jeunes qui se rendent au Centre d'animation municipal soient pris en charge le midi, ainsi que nous l'ont suggéré des parents. » Quant aux enfants, ils s'inscrivent ou non le jour même aux activités éducatives « hormis pour la musique ».

À chaque fin de cycle, avant les petites vacances qui rythment l'année, un bilan est également fait. « À chaque petite rentrée, les activités changent. » Au menu, des thématiques très variées dont le but premier est la découverte, libre et gratuite : informatique, courts métrages, danse, tennis de table, équilibre alimentaire… « Nous faisons appels aux talents et compétences de professionnels, d'associations, de personnels municipaux, de parents et même d'enseignants qui sont rémunérés pour cela. Dans les années à venir, nous avons dans l'idée d'aller plus loin que la découverte de 15h30 à 16h30. Aujourd'hui, les intervenants réinterrogent leur pédagogie. Ils réinventent. C'est un temps nouveau. » Dans un Nouveau Monde !

Signé : Corinne Pradier

 

 

Vous aimerez aussi