1293

Une "pharmacie pédagogique" pour anticiper le quotidien de demain

Une

Dès 1999, l’UFR de Pharmacie de Clermont-Ferrand a été parmi les 5 premières facultés françaises à se doter d’une “pharmacie pédagogique”. Un concept qui a fait son chemin car à ce jour 20 facultés sur 24 ont suivi l'exemple. Aménagée au sein même de la faculté, cette pharmacie professionnalisante permet de mieux appréhender les réalités d'une officine de ville.

Le Professeur Brigitte Vennat, présidente de l'Association pour la promotion des pharmacies expérimentales (APPEX) créée en 2001, revient sur cette démarche éducative originale. « Au départ, cette pharmacie que nous appelions expérimentale – car elle permet aux étudiants d'expérimenter de nouvelles pratiques officinales –, s'apparentait plus à une salle d’enseignement avec des espaces professionnalisants mais sans visibilité. Depuis 2008, grâce à un partenariat 50/50 public/privé (université, laboratoires, banque et autres sociétés), nous avons aménagé une structure semblable à une pharmacie de ville autant pour ce qui est devant que pour ce qui se trouve derrière le comptoir (le back-office). Nous avons une vitrine animée et la croix verte clignote lorsque les étudiants sont en enseignements, durant lesquels ils pratiquent des jeux de rôles. »

Véritable passerelle entre théorie et pratique (faculté/officines), cette interface de 100 m2 permet aux étudiants de mettre en application les enseignements acquis pendant leur cursus universitaire afin d'être plus réactifs lors de leurs stages professionnels.

« Les maîtres de stages nous font des retours très positifs en disant : Vos étudiants sont bien formés. Ils ont acquis un réel savoir-faire et un savoir-être auprès de la patientèle. Il faut dire que nous faisons régulièrement intervenir des professionnels de terrain comme des pharmaciens, des médecins généralistes, des psychologues cliniciens… Nous avons même recruté deux enseignants-associés, pharmaciens d'officine assurant un mi-temps pédagogique pour partager leur vécu dans ce lieu spécialement aménagé. »

Certaines officines mettant en avant le volet commercial de leur activité, on tend à oublier que cette dernière n'est que la partie émergée de l'iceberg. « Le domaine éthique des médicaments délivrés sur ordonnance, se situe derrière le back-office. Il est par définition inaccessible. Il en est de même de l’espace orthopédie. Aujourd'hui, les pharmaciens ont de nouvelles missions comme les entretiens pharmaceutiques qui se déroulent dans un espace de confidentialité par nature invisible. Ils gèrent le Dossier Pharmaceutique, accessible par le biais de la carte vitale, qui permet en particulier de détecter en temps réel toute interaction médicamenteuse… 99 % des pharmacies françaises en sont dotées et cela concerne 40 millions de Français. » En se plaçant au cœur des métiers de santé, le Nouveau Monde accompagne et anticipe bel et bien leur évolution !

Signé : Corinne Pradier

Vous aimerez aussi