1270

Une rentrée ultra-connectée !

Une rentrée ultra-connectée !

Sur le territoire de l'Emblavez, en Haute-Loire, s'en est quasi fini de la blouse blanche et du tableau noir. Grâce aux tablettes numériques et au TBI (tableau blanc interactif), la rentrée 2014 est ultra-connectée. Passées les premières réticences, les nouveaux outils tactiles, obéissant au doigt et à l'œil, sont en passe de révolutionner l'art d'enseigner.

Animateur au service Technologie de l'Information et de la Communication, Grégory Petitclerc a accompagné la mairie de Vorey dans l'introduction de tablettes au sein de l'école primaire. « Avec celle de Rosières, l'école de Vorey est l'une des plus importantes de l'Emblavez. Elle est une des premières écoles publiques du département à s'être tournée vers l'informatique. » Pour mémoire, la communauté de commune de l'Emblavez – qui dispose à ce jour de deux techniciens informatiques – était déjà parmi les premières à s'équiper de PC en 1998 et à avoir son propre site internet !

« Au départ, la tablette était perçue comme un outil ultra-récréatif. On craignait l'absence de clavier. Il a fallu convaincre les enseignants et même les plus réfractaires ont été conquis par sa souplesse d'utilisation. Avant, on mettait en place des salles informatiques dédiées, aujourd'hui les élèves disposent chacun d'une tablette. Celle-ci est opérationnelle en une minute, n'est pas sujette aux “plantages”, ne demande pas de mise à jour, est optimisée pour le Wifi et fait la taille d'un livre. Elle permet de segmenter la classe en demandant à certains munis d'un casque audio d'effectuer de façon autonome une série de consignes tandis que l'enseignant se consacre au reste de la classe. »

L'interactivité est également l'un des aspects attractifs de ces nouvelles configurations.

Ainsi – en complément du vidéo projecteur doublé à un ordinateur et qui propose une image statique –, le TBI permet aux élèves de répondre en direct aux problématiques énoncées par l'enseignant, ce grâce à un écran tactile. Qui plus est, la mise en place de ces changements éducatifs est elle-même sujet de réflexion. « Dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires, nous allons proposer aux élèves de CM2 de fabriquer des bureaux virtuels. Ils devront créer des raccourcis claviers par niveau afin de les rendre efficients. Leur retour d'expérience et leur aisance face à ces nouveaux outils leur permettront de participer à l'introduction du numérique dans leur école. » Un jeu d'enfant !

Signé : Corinne Pradier

Vous aimerez aussi