933

Retour vers le futur à la galerie In extenso

Retour vers le futur à la galerie In extenso

Dans la galerie clermontoise In extenso, les expositions proposées au public depuis une douzaine d’années mettent en avant des artistes de renommée nationale et internationale.

C’est dans ce cadre que la performeuse Lidwine Prolonge a été invitée à présenter un projet vidéo spécifique intitulé 2064 cent ans plus tard. Une belle expérience à voir… et à vivre.

Un article écrit par le romancier Isaac Asimov est le point de départ de ce travail. En 1964, Asimov visitait l’exposition universelle de New York et à partir de ses impressions, eut l’idée d’imaginer ce que serait le monde en 2014.

Lidwine Prolonge offre ainsi une double proposition dans deux espaces d’expositions partenaires : La Permanence et In Extenso. 

À la Permanence, vous êtes invité à vous enfoncer douillettement dans l’un des plus célèbres fauteuils de l’histoire du design des années 60 (la magnifique Ball chair de Eero Aarnio) pour regarder une vidéo en noir et blanc où Asimov formule avec force détails ses incroyables et fascinantes prédictions pour 2014. Le personnage est interprété par le poète Joseph Mouton (convaincant et cocasse à la fois) à qui Lidwine Prolonge a demandé d’incarner l’écrivain américain.

Dans la galerie In extenso, l’artiste a installé et mis en scène son studio de tournage où elle invite le public à venir se faire filmer pour, à son tour, spéculer sur ce que serait, cette fois, l’année 2064. En dehors des sessions d’enregistrement (sur rendez-vous, quand l’artiste est présente en Auvergne) le montage des contributions est diffusée dans le lieu.

J’ai pu participer à l’un de ces rendez-vous. Lidwine Prolonge vous invite à prendre place dans le décor qu’elle a élaboré, et à vous asseoir sur la « Chair One », réalisation contemporaine du talentueux designer Konstantin Grcic qui fait un pendant très pertinent à Eero Aarnio. Une conversation s’engage, à bâtons rompus, ponctuée de relances de l’artiste qui, à l’aide de son fil conducteur, interagit avec les idées du spectateur/acteur.

De cette parole collectée (le langage/fiction est un de ses matériaux de prédilection) Lidwine Prolonge procèdera à un montage, une reformulation. Chaque participant est venu avec son lot de connaissances, d’ignorance, de fantaisie, d’imagination d’un futur fantasmé, parfois brouillé par un présent en crise. Sans craindre de créer le paradoxe temporel si cher au Doc Emmet Brown, ce geste artistique collaboratif met en action, en chacun de nous cette formidable machine à voyager/penser dans le temps initiée par Lidwine Prolonge.

 

L’association In extenso a été créée au début des années 2000 par deux artistes issus de l’école des Beaux-Arts de Clermont-Ferrand (devenue ESACM), Marc Geneix et Sébastien Maloberti. Rejoint depuis par Annabel Rioux, leurs activités se sont développées autour de 3 axes principaux : Les expositions, l’édition avec notamment le projet de La belle revue et le développement d’échanges entre des lieux d’art contemporain en Centre-France.

2064 cent ans plus tard.

Double exposition personnelle de Lidwine Prolonge
In extenso et La Permanence - Clermont-Ferrand
Sur l’invitation d’Annabel Rioux et Cécile Dauchez

3 avril > 17 mai 2014
vernissage jeudi 3 avril à partir de 18h30
finissage jusqu’à 22h samedi 17 mai pour la Nuit des musées

Pour en savoir plus :