376

#Ici et demain : Des initiatives qui changent le monde agricole

#Ici et demain : Des initiatives qui changent le monde agricole

#Agriculture de demain

Des services pour rapprocher producteurs et consommateurs, faciliter la vie des agriculteurs, valoriser les produits agricoles…

l’Auvergne ne manque pas de startups et d’initiatives pour prendre la clé des champs.

La révolution numérique : se rapprocher du consommateur

Bovimarket

En 2015, Angy lemaire et Thierry Vuaille décident de s’associer pour fonder l’outil qui manque dans la valorisation des produits du terroir :  Bovimarket, le 1er réseau social dans l’agroalimentaire. Ce futur réseau social qui connectera toute la filière des produits alimentaires de qualité pour les relier aux consommateurs. Éleveurs et producteurs, négociants, grossistes, détaillants, restaurants gastronomiques ou collectifs… Des passionnés, des démarches qualité et des produits tracés de la ferme à l’assiette. Une solution collective pour mieux produire, mieux distribuer et mieux savourer, pour laquelle nous sommes très fiers de contribuer.

Bovimarket

Les Marchés de Max et Lucie

Bien connu des locavores et du web auvergnat : Les Marchés de Max et Lucie. Leur épicerie locale, en ligne, depuis 2014 a séduit de nombreux adeptes dont de nombreux étudiants clermontois. Sur le site, vous trouverez uniquement des produits locaux : des légumes, des fruits, des confitures, des bières, des savons, du pâté, des oeufs, des bougies… mais aussi les portraits des producteurs, ou comment replacer l’homme et le labeur au coeur de nos assiettes. Comme au marché, vous avez le choix de remplir vous-même votre panier ou de choisir un panier préparé par les soins de Max et de Lucie. Puis vous choisissez le mode de livraison : chez vous ou en point relais. Une façon ludique et agréable de consommer pour dynamiser l’économie locale.

Les Marchés de Max et Lucie

Mondrivelocal.fr

Il y a un peine un an Jean-Sebastien Allègre participait à la promo #UP Auvergne Nouveau Monde avec Mondrivelocal.fr. Depuis, lui et son projet ont fait du chemin et ont rencontré une associé : Amélie Beyssat. Leur nouveau concept de drive alimentaire favorise les circuit-courts et garantit une juste rémunération aux agriculteurs. À termes, il s’agira d’un réseau de drives alimentaires locaux et responsables présents sur toute la France. Fonctionnant comme ceux de la grande distribution à la grande différence près que les produits sont exclusivement approvisionnés en circuits courts auprès des agriculteurs de la région, qui sont assurés d’une plus juste rémunération.

Mondrivelocal.fr

Le Biau Jardin

Mêler solidarité et naturalité en un seul et même lieu : Le Biau Jardin l’a fait ! Cette société coopérative biologique et d’insertion développe une production « bio » locale, saupoudrée d’une bonne dose de social et de solidaire. Sur plus de 10 hectares, des légumes racines (carottes, ail, pommes de terre) et des tomates prennent vie en terre de Limagne. Le Biau Jardin livre des paniers bio hebdomadaires et dispose également d’une boutique de produits certifiés Bio, prioritairement locaux. Cocorico ! C’est la seule coopérative d’insertion en France à faire du maraichage bio.

Le Biau Jardin

Les Jardins de Cocagne Vichy

Quand le maraîchage devient un support à l’insertion… À Arronnes, en Montagne Bourbonnaise, l’association Jardins de Cocagne - Pays Vichy-Auvergne regroupe, mutualise et met en œuvre des projets de Jardins de Cocagne. Vingt-six salariés sont employés en contrat à durée déterminée d'insertion et travaillent sur ce site de 4 hectares, où sont produits des paniers de légumes biologiques vendus à des adhérents consommateurs. Depuis le lancement de l'activité en 2011, près de deux cents personnes ont semé les graines de leur reconstruction dans ces jardins. Chaque mardi, quelques cent paniers de légumes sont livrés directement aux adhérents consommateurs par ceux qui les ont cultivés, de Bellerive à Cusset, en passant par Vichy et Vendat.

Jardins de Cocagne Vichy
 

L’amélioration des conditions de travail des agriculteurs :

Exotic Systems

Une entreprise qui trace son chemin dans le monde agricole : Exotic Systems, dont l’objectif est d’aider les entreprises dans la conception d’objets connectés. Et pourquoi pas des objets connectés simples d'utilisation pour l'agriculture ? Spécialisée dans l'électronique et la conception d'objets connectés pour d'autres marques, la start-up, fondée par Guillaume Blanc, a aussi travaillé sur des systèmes de connexion de véhicules agricoles, et sur des capteurs visant à optimiser la consommation énergétique d'une exploitation agricole. En 2016, Michelin et de Limagrain sont entrés au capital de l’entreprise : Exotic Systems aborde sereinement son avenir dans le monde connecté de l’agriculture et va pouvoir imaginer et développer des solutions et objets connectés pour l'agriculture de demain, avec des produits simples d'utilisation.   

Exotic Systems

Pilotersaferme.com

Prendre les bonnes décisions de commercialisation pour vendre les bons volumes aux bons moments… L’un des défis quotidiens auquel doivent faire face les agriculteurs. La start-up auvergnate Pilotersaferme.com propose des solutions clé en main pour permettre aux agriculteurs de sécuriser leur chiffre d’affaires. Roland, Sylvain et Xavier, associés fondateurs de la startup ont eu l’idée de produire des formations techniques et économiques auprès d’agriculteurs qui achètent et vendent des matières premières agricoles et non agricoles (engrais, énergie...). Pilotersaferme.com propose également des formations à la stratégie commerciale ainsi qu’à l’utilisation des outils d’aide à la décision qu’elle développe. “Nous avons développé un algorithme mathématique qui analyse rigoureusement et froidement toutes les données : l'état du marché, les caractéristiques de l'exploitation, le profil de l’exploitant, etc. Et c'est lui qui propose une stratégie et des décisions personnalisées à chaque agriculteur.”, soulignent les trois associés.

Pilotersaferme.com

Appel à projets Le Bivouac

Du champ à l’assiette : le Bivouac lance son appel à projets Agrithech sur le thème de l’agriculture. Le Quartier Numérique espère ainsi permettre à des innovations sur l’ensemble de la filière agricole de se développer depuis le territoire auvergnat. Des partenaires d’envergure internationale fédérés pour l’occasion, des expertises de haut niveau et surtout un terrain d’expérimentation grandeur nature : les arguments ne manquent pas pour attirer les startups prêtes à inventer l’agriculture de demain.

Trois leviers et thématiques ont été identifiés pour cet appel à projet Agritech :

  • L’optimisation du travail dans les exploitations
  • La transformation/valorisation des productions agricoles (traçabilité, produits finis différents)
  • L’expérience du consommateur

Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 17 mars 2017. Pour en savoir plus : Le Bivouac - Appel à projets Boost Agritech

Vous aimerez aussi